• Parismina : tortues Luth

    Bili a donc regagné sa Belgique et moi, je suis remontée vers le nord de la mer caraïbes,  à la limite du parc national de Tortuguero, où je ne souhaitais pas aller car trop touristique à mon goût,  dans un petit village de 500 habitants tout au plus, du nom de Parismina. Je me suis engagée pour 5 jours auprès de l'association save the turtles of Parismina (ASTOP) que je recommande au passage,  afin de patrouiller de nuit pour surveiller la ponte des tortues luth (ici appelées baula) mais également les tortues vertes. J'ai été super chanceuse. J'ai marché 4 nuits de suite en alternant 20h-minuit et minuit-4h du matin, et n'ai pas eu une seule nuit de la pluie, si fréquente en cette saison et qui plus est de nuit. La patrouille consiste à arpenter les 6 kms de plage au total, à la lumière que la nuit veut bien laisser transparaître et à repérer les traces laissées par ces dames qui viennent pondre sur la plage qui les a vu naitre quelques 25 à 30 années plus tôt. Moi, j'ai eu la chance et j'ai assisté au spectacle époustouflant de la ponte d'une tortue luth sur la plage, le travail de titan qu'elle accomplit et nous on collecte les oeufs. Nous en avons récupéré 113 pour une seule tortue. Les oeufs, placés dans un sac plastique doivent être transportés avec la plus grande précaution,  car si un oeuf est endommagé c'est toute la portée qui est menacée. On regagne donc le vivier où on reproduit un nid dans le sable. Ce vivier est surveillé 24h sur 24. J'ai également assisté à la sortie de leur nid de bébés tortues vertes et luth arrivées à maturation au bout de 60 jours d'incubation. Au debut, elles sont un peu beaucoup endormies puis elles se réveillent doucement et dès que tous les bébés sont bien réveillés et s'agitent dans tous les sens, on les aide à rejoindre l'océan.  Malheureusement seulement 1 sur 1000 va survivre. Cette association est non seulement très sérieuse mais déploie aussi tous les moyens possibles de sensibilisation auprès de sa population pour lutter contre les braconniers qui volent les oeufs pour les revendre 2 usd la douzaine. Le monde est moche parfois,  heureusement qu'il y a des associations comme ASTOP qui existe pour préserver un peu de la beauté de notre monde. Vous l'aurez compris j'ai adoré cette expérience. De plus pendant 5 jours j'ai été accueillie par une famille tica, une femme et ses 2 ados de 13 et 17 ans, un garçon,  une fille, dont j'ai pu partager le quotidien, alors ça jaime. Et puis comme je me sentais bien à Parismina, j'y suis restée quelques jours de plus, une semaine, en freelance. J'ai pris un hostal et la journée,  lorsque le temps était clair, j'ai repeint les grilles de l'école,  et quand il faisait mauvais,  je parcourais à pied la plage pour ramasser les déchets qui s'amassent sur la plage, déchets dont l'océan ne veut plus. Parfois ce sont de simples petites particules de plastiques rongés par les flots. Ça aussi c'est déprimant pour les gens du village. Ils prennent garde à recycler leurs déchets,  et il arrive sur leur plage ceux des autres... Bref, j'ai beaucoup aimé Parismina, j'y ai fait la connaissance de personnes fort sympathiques avec lesquelles je vais rester en contact,  le feeling est merveilleusement bien passé. Les femmes qui tiennent le resto où j'avais élu domicile pour manger, m'ont cordialement invitée pour mon dernier déjeuner à un repas traditionnel le rondong (bougna local) cuisiné au poisson spécialement pour moi. Un vieux monsieur m'a proposé de rester plus longtemps et de me payer pour que je lui repeigne sa maison. J'en avais gros sur la patate de partir de ce village où je reviendrai c'est sûr.

     

     

    Je suis allée sur puerto viejo, situé non loin de Cahuita à 15 km plus au sud, pour me rapprocher de la frontière du panamá où je pars pour l'île pastores dans l'archipel de bocas del toro, réputée pour ses plongées et ses fonds marins. Je pars faire 15 jours minimum de bénévolat dans une ferme permaagricole où je vais aider à préparer confitures, chocolat miam miam et autres produits qui pourront être vendus sur les marchés pendant la saison creuse de juillet et août afin de récupérer un peu de sous pour la communauté installée. Je pense que je vais bien me plaire là bas. En attendant,  j'ai visité le coin et me suis fait 25 km en vélo pour aller au village de Manzanillo où j'ai fait la connaissance d'un jamaicain Wesley installé ici depuis 8 ans, avec qui ont a beaucoup échangé et on a  bien ri, pura vida.. 

    Arrivee en petit bateau a Parismina  boeuf indien a parismina  arrivee au village de Parismina

     

    Parismina : tortues Luth bebes qui viennent de sortir  Parismina : tortues Luth  Parismina : tortue Luth

     

    Parismina : tortues Luth encore  Parismina : tortues Luth avant mise a l eau  Parismina : tortues Luth vivier garde 24h/24h

     

    Parismina : paresseux   Parismina village  Parismina : plage

     

    Parismina : coucher de soleil Parismina : coucher de soleil1

     

     

    Rien á dire sur puerto viejo, village de surf très charmant aux couleurs des caraïbes, on s`y sent bien, l`atmosphère est très dècontractée, j`adorrrrrr.

    Par contre, je me suis fait une superbe balade en vélo et regardez bien le vélo, il a une particularité. laquelle ? A vos commentaires...

     

    Puerto viejo bar outback jack, un délire à lui seul  Puerto viejo, emtrée d´un hostal trop délirant lui aussi  une des plages puerto viejo

     

    autre plage puerto viejo  Velo


  • Commentaires

    1
    Elen
    Dimanche 20 Juillet 2014 à 08:59

    Trop mimi ces tortues luths. J'adore les couleurs du bar.


    Ton vélo n'a pas de frein ????


    Bisous et au plaisir de te lire.


     

    2
    Dom
    Mardi 22 Juillet 2014 à 05:08

    Oups!! il n'a pas de frein ton vélo ? Superbes les couleurs du bistro.


    Cela fait rêver. Continue à nous faire voyager.


    Bisettes


     


     

    3
    Vanessa
    Vendredi 19 Juin 2015 à 20:06
    Bonjour,

    Si vous êtes à la recherche d'une opportunité de travail sur internet !
    Que diriez-vous de recevoir un salaire chaque mois, à vie ?

    Vous pouvez vous créer un revenu passif à vie simplement en publiant des livres sur Amazon, sans avoir à faire de publicité ou créer de site, car c’est Amazon qui s’occupe des ventes en lui versant une partie comme commission.
    Vous pouvez générer des revenus réguliers et illimités, plus vous publiez d’ebooks plus vous gagnez.
    Voici le lien: http://revenumensuel.com/
    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :