• Selva Cuyabeno

    Jungle équatorienne

    23h départ de quito en bus, la nuit va être longue...La première étape de ce long trajet nous (Ximena et moi) mène au nord du pays, dans la jungle équatorienne, sur le rio Cuyabeno. 5 peuples indigènes habitent sur les rives du cuyabeno: les secoyas, les cofàn, les huaranis, les sionas  et les quicuas.  6h du matin, le jour se lève à peine, nous débarquons à Lago Agrio, ville d'exploitation pétrolière, peu attirante et déserte à cette heure de la journée. Nous avons Rv à 9h avec le chauffeur de bus qui doit nous conduire à environ 130 km au lieu dit puente cuyabeno, à 2h30 de route. La route est sinueuse mais offre un paysage de forêt tropicale luxuriante, cocotiers, champs de bananiers, palmiers géants, des fermes aquacoles d'élevage de truites. La route est bordée de petits villages, qui ne comptent que peu d'habitants. On entre de plus en plus dans la jungle, la forêt devient plus dense et la route n'est pas toujours très bonne. Nous arrivons près d'un fleuve, le rio Cuyabeno où plusieurs grands canoes pouvant transporter une vingtaine de personnes, sans oublier le ravitaillement,  attendent pour embarquer les futurs visiteurs. Nous avons de la chance,  nous ne serons qu'un groupe de 5 personnes. Notre guide, Rom,, de son ptit nom, parfaitement bilingue anglais et espagnol nous accueille.

     

    Nous voilà embarqués dans le canoe qui commence sa longue navigation,  2h, sur le fleuve Cuyaben, on entre profondément dans la jungle. Les oiseaux chantent leur liberté, et dès les premières minutes, notre guide nous montre un boa, complètement confondu avec son environnement,  sur un tronc d'arbre mort, entrain de digérer son repas. J'en reste bouche bée. Durant le trajet, j'ai l'impression d'être dans le film d'indiana Jones. On entends et on aperçoit les singes, un paresseux,  des oiseaux,  des papillons aux couleurs bleu turquoise et d'autres marron (pas de photos des papillons bleus y volent trop vite pour que je les immortalise sur une photo en sachant que c'est un papillon que j'ai pris en photo) des dauphins d'eau douce (idem difficile les fotos), des fourmis géantes, des chenilles multicolores ... Et , comme chaque jour nous prenons notre canoë,  tantôt avec un moteur 40 CV Yamaha, tantôt à la rame, ce qui permet d'observer encore mieux la faune et la flore environnantes,  je découvre avec plaisir et étonnement la jungle équatorienne.  Ah , et puis j'oubliai le crocodile, les baignades dans la partie la plus large du fleuve. Bref, un vrai régal pour les yeux, mes oreilles, avec tous ces chants d'oiseaux se délectent,  les cigales, les grenouilles et les singes qui me servent de réveil matin. Ces 4 jours passés ici ont été remplis de découverte des animaux régnant sur ce grand domaine, de sons divers et variés quelle que soit l'heure du jour ou de la nuit. Notre guide Rom, a l'oeil pour dénicher les animaux qui peuplent son univers. Il connait les plantes et nous explique leur utilisation, il connaît chaque arbre ou racine, il imite remarquablement le cri des animaux, que ce soit singes ou oiseaux, il est étonnant et très sympathique. Lors de ce passage dans la jungle, j'apprends également à faire une galette de yuca (manioc), j'ai rencontré un shaman cofàn qui nous explique les plantes utilisés dans la région. Bref, ce séjour clôture mon passage en équateur. Je vais rejoindre le costa Rica.

    Selva Cuyabeno     Selva Cuyabeno  chamane   boa    chenilles   coucher de soleil   coucher de soleil   croco  Selva Cuyabeno  enfants soanis  fourmis geantes                papillon marron                  nids d oiseaux    mitad del mundo    puente Cuyabeno  

    le paresssssssseuuuuuuuuuuu  petit singe ....rapide   boa et moa

    Especes de singette en voie de disparition           moa    vegetation Selva Cuyabeno

     

    village soani   Ximeña et moi


  • Commentaires

    1
    Elen
    Samedi 12 Avril 2014 à 01:36

    Valoo reine de la jungle....Cela a du être un super trip. Te voilà prête à affronter le Costa Rica !!! Ils vont te paraître bien hospitaliers les tricots rayés et les dugongs de Nouméa après cela.....

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :